RECHERCHE MEDICALE AFRICAINE DANS LES RESERVOIRS D’ARCHIVES OUVERTES

Il y a plusieurs moyens de trouver quels organismes africains ont des réservoirs d’archives numériques. Ils peuvent être répertoriés dans des bases de données telles que OPENDOAR ou ROAR. Certains peuvent être trouvés en lançant la recherche dans Google avec « Dbase » suivi du nom de l’institution , par exemple Copperbelt University et on s’aperçoit que la base Dbase a elle-même une importante liste alphabétique d’organisms ayant téléchargé leurs logiciels.

J’ai pu observer quelques-unes des universités africaines d’un point de vue médical (ou de santé). Une bonne partie d’entre elles utilisent comme  éléments du sous-ensemble « médecine/santé/soins infirmiers » et j’ai fait des recherches en utilisant les termes paludisme, grossesse, traitement. Il y a eu beaucoup de résultats sous formes d’extraits ou de résumés uniquement mais certains réservoirs institutionnels incluaient le texte intégral sans doute parce qu’ils étaient disponibles dans ces lieux.

  • J’en ai trouvé un à l’Institut de santé Ifakara qui à la fois donnait le texte intégral et aussi semblait avoir une portée nationale, dépassant la limite institutionnelle,
  • Des termes comme VIH/SIDA peuvent apparaître sous différentes catégories (par exemple sociale et économique)
  • L’Université de Copperbelt a son propre thésaurus de termes utilisés et ces entrées se trouvaient dans le sous-ensemble « économie »

Ce serait formidable si nos collègues africains prenaient la tête de cette recherche ou bien puissent nous dire quelle est la meilleure méthode de recherche : soit  — pour les questions relatives à la santé –  dans leurs propres réservoirs soit dans d’autres. De cette manière, cela pourrait accroître la visibilité de la recherche médicale africaine, qui, autrement peut passer inaperçue.

Ainsi donc, ceci est un appel auprès de ceux d’entre vous ayant , dans leurs institutions, des réservoirs  d’archives ouvertes, afin de pouvoir compiler et partager les lignes directrices pour la recherche et aussi de nous les faire connaitre pour les rendre disponibles auprès de la communauté mondiale.

Jean Shaw, Phi: with thanks to our translator Françoise Alptuna

Advertisements

About jgreigshaw

I work with Partnerships in Health Information which promotes partnership between libraries in Africa and the UK with an emphasis in African leadership. I have visited Kenya, Mali, Uganda and Zambia though Phi has contacts in many more African countries.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s